Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : quetton - revue underground
  • : Revue Underground Généraliste
  • Contact

T-Shirt Quetton !!!

LE T-shirt Quetton est disponible en VPC !

12€ frais de port inclus
4 tailles disponibles :
S, M, L, et  XL
Envoyez vos chéques à l'ordre de Quetton L'Arttotal
BP344
50103 Cherbourg Cedex
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 08:01

ATTENTION AUX FAUSSAIRES DU LIVRE & DU FILM

 

Au titre de tous ces pseudos "écrivains" et "cinéastes"

Dont les oeuvres ne sont que perpétuelles re-dites, variations et reçucées

Sur les conflits mondiaux de 14-18 ou de 39-45,

Je me demande, régulièrement, en quels domaines

Ces gens auraient pu sévir et mener une carrière...

Sans l'existence (pour eux bénéfique, car fort lucrative)

Des deux guerres mondiales sus évoquées  ?

Car quoi,  s'ils n'avaient eu le bonheur (sic  !)  qu'existent ces monstruosités

Qui leur ouvrirent ces rôles de "documentaristes" forcenés

En lesquels ils se sont investis  -et qu'ils tiennent, en bétonnés du cerveau-

1)  Auraient-ils produit  ?  2)  Et si oui... qu'auraient-ils produit  ?

 

Pourquoi ces "spécialistes" sont-ils, comme ils le sont, omnubilés

Par d'atroces combats  ?  Par le sang, les drames, les armes, les larmes, 

Les soldatéques (d'un camp ou de l'autre), des passés lourds, ignobles et poussiéreux  ?

(Avec selon les cas prises de position pour les traitres, pour les héros,

Ou encore... pour les avachis,

-Les seuls qui eurent en de telles périodes, de vraies chances de survie  ?-).

Pourquoi ces "spécialistes" sont-ils de même, omnubilés,

Par "d'héréditaires ennemis" qui pourtant, depuis des lustres,

Se sont raréfiés au détriment d'autres  (faiseurs d'attentats, 

Incitateurs de coups d'état, de guerres civiles, cracheurs de haines, etc)  ?

Pourquoi ces "spécialistes" sont-ils sans cesse à ressasser comme ils le font

Tant de combats ou de pages d'histoires qu'ils n'ont -pour la plupart- guère vécus   ?

J'admets bien sûr, volontiers, les livres-témoignages ou films-évocations

de ceux qui furent les acteurs directs et -souvent- obligés de ces drames,

Ou encore ceux de leurs -réels- proches. Voire de tel ou tel  auteur digne.

(14-18 côté livres  ?  Nuits de guerre... Le feu...  Ceux de 14... 

Côté films  ?  Les sentiers de la gloire... Les croix de bois... A l'ouest rien de nouveau...

39-45  côté livres  ?  Dans le jardin de la bête...  Trilogie berlinoise...

Inconnu à cette adresse...

Côté films  ? Le jour le plus long... L'armée des ombres... Nuit et brouillard...

-Je pourrais encore citer quelques autres oeuvres, mais tel n'est mon but-). 

Et donc, tous les autres, (en majorité des post-post-post-pubères attardés et vieillis

Tout à la fois)... 

Que n'ont-ils écrit/ n'écrivent-ils sur les ventes d'armes,

Sur les terrorismes du passé ou du présent, (et ce qui les engendra),

Sur les trahisons de politiciens, d'industriels, de vendus divers, de policiers aSSaSSins,

De collabos-de-temps-de-paix. (Ceux qui ne portent jamais que des chaussons ;

Mais conservent à portée de mains, leurs bottes  !  

-Et donc... le bruit qu'elles peuvent produire-).

Zou  !

Hors quelques classiques des genres évoqués (films ou livres donc),

Ces livres de guerres-pas-lasses et ces documentaires kakis-cacas-cocus,

En quoi méritent-ils  d'accéder aux titres de Littérature ou de Filmographie  ? 

De tels livres ou films de guerre ne sont à mes yeux,

RIEN QUE COPIES MAL PISSéES ET MAL PENSéES... ET SURTOUT...

COPIES ABSOLUMENT NON CONFORMES A LA CREATION  !  (1*)

Ce sont des "machins", des pompes à pognon.

Ces livres et films sont -qui plus est- des détournements,

Des adaptations d'une histoire mal analysée, des bavardages, des romans à 100 sous,

Des armes de crétinisation de masse.

Masses qui -d'ailleurs- près de 100 ans après 1918, et 72 ans après 1945,

Se décomptent au final, écoeurantes, en les rangs avariés de fachos,

De collabos, ou encore, de falsificateurs et de re-faiseurs de l'histoire des horreurs.

Té, rien à voir le clan LE PEN avec celui des PETAIN, LAVAL et Cie  ?  Allons donc.

(Aurez vous, comme moi, remarqué que de tels "auteurs"

Ne sont en général pas tentés une seconde d'ouvrir les esprits sur d'autres futurs ;

Mais -je le répète encore-, qu'ils ressassent le passé, de manière sado-maso, 

Sous couvert d'entretenir les mémoires).

 

Moralité/  Ces livres et films gorgés de héros,

Ne sont imaginés et réalisés -ou commandés, parfois- que par des zéros

Et ils s'adressent -exclusivement- à d'autres zéros.

(Zéros allant de ceux affirmant de légitimes -mais bien faiblards- "PLUS JAMAIS CA",

A ceux éructant de repoussants "ON EST CHEZ NOUS").

Il n'est donc pas étonnant, au fond, que les choses et les mentalités

Trônent tant et si bas en notre première moitié de 21ème S. pourri.

Comme il n'est pas surprenant au fond, que ces livres

OCCUPENT tant et trop de place dans les Librairies.

Et que les films de même tonneau, squattent de même par trop l

Les écrans des cinémas.

Tsssss.  Recouvrir tout ça de farine et le donner à manger aux cochons.

Vivement un tel et moderne, FARINEUX 451  !

 

(1*)  Il me faut aussi, pardi, ne pas omettre dans la détestation

Les livres ou films de sportifs, de politiques, de patrons.

 

(Extrait  de  DOMINANTES  DE  CES  TEMPS  &   PROGRAMME  POUR  L' AVENIR) 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Rocking YASET et REVUE QUETTON
commenter cet article

commentaires